Publié dans Papotage, Premiers pas de maman

La vie à Quatre, un mois et demi après, le bilan

Déjà un mois et demi que nous sommes quatre, un bon mois et demi même. Il est temps de dresser un premier bilan.

Finalement, ce sera un bilan tout en douceur. Malgré une arrivée digne des plus grands soaps américains, c’est une Lady facile à vivre que nous avons appris à connaître. Cette naissance, fracassante de rebondissements, nous aura bien fichu la frousse quant à la suite des événements. Si son caractère était prêt à tenir de sa venue au monde, alors nous devions nous préparer à maintes et maintes nuits blanches, faire preuve de patience et préparer des litres de café, beaucoup beaucoup de litres de café.

Puis nous ne pouvions pas avoir « la chance » deux fois de suite d’avoir un bébé qui fait ses nuits dès son deuxième jour de vie, ni que l’on n’entend quasiment jamais pleurer. Nous ne pouvions pas avoir deux fois d’affilée de donner naissance à un bébé si calme que les gens s’en étonneraient, voire nous maudiraient.
Une copine m’avait pourtant assuré que cette chance pouvait se présenter deux fois, elle avait raison!

Pour la deuxième fois, donc, nous avons tiré le « gros lot ». Ce n’est pas parce que c’est notre fille, ou parce que je suis la maman la moins objective de la Planète -quoique- mais c’est un bébé extrêmement calme, détendu et posé que nous avons appris à connaître.

C’est une petite fille hyper discrète qui a fait son entrée dans nos vies. Arrivée comme un énorme coup de tempête lorsque nous avons appris son existence, elle n’aurait pu plus nous surprendre de par son comportement.
Dans mon ventre, c’était une véritable pile électrique qui s’agitait. Les vidéos sont impressionnantes et tout le monde nous répétait que ce serait un bébé agité qui viendrait bientôt rejoindre la famille et qu’il faudrait se préparer à des nuits blanches sans fin, sauf qu’il n’en est rien.

Dès sa deuxième nuit, elle a dormi d’une traite, 5 heures de suite, puis elle est très vite passée à 6 heures pour aujourd’hui nous faire des nuits de 8/9 heures. Comme elle est nourrie au biberon, nous avons pu remettre en place notre technique imparable pour s’offrir de longues nuits. M’sieur Stache prend le dernier biberon, ce qui me permet de me coucher tôt, et je prends le premier biberon, ce qui lui permet de faire ses grasses mat’ tant appréciées.

Finalement, ce chamboulement en prévision n’en aura pas été un. Rien n’a vraiment changé dans notre quotidien mis à part la routine biberon/change à laquelle il a fallu se réhabituer. La maisonnée est toujours aussi calme et les nuits paisibles (sans compter sur Zarico et ses « câlins » intempestifs à 2h05/4h30/6h12).

Lady Mogette est un bébé idéal, je ne peux pas le nier. Elle est tellement paisible qu’elle en devient apaisante. C’est un anxiolytique en couche culotte. C’est une petite fille terriblement souriante qui rit à la vie depuis ses 12 jours. Le 14 février, très exactement. Elle sourit tout le temps, un véritable bol de bonheur. Son sourire est tellement communicatif qu’il redonne à n’importe qui le baume au cœur perdu.

IMG_20160319_033749

Quant à Zarico il s’apaise tout doucement et nous retrouvons peu à peu notre petit asticot tout calme mais toujours aussi pipelette et taquin! Il adore sa sœur et c’est un véritable nounours protecteur avec elle, à l’affût de son moindre besoin, toujours inquiet qu’il ne lui manque rien. Il nous fait beaucoup rire. J’avais tellement peur qu’il prenne mal cette arrivée surprise, mais finalement, c’est lui qui nous aura le plus surpris. C’est un petit garçon altruiste que nous avons (re)découvert.

Bref, vous l’aurez compris, la maison des Stache sent plutôt bon le bonheur. Les débuts ont parfois été un peu difficiles, « causés » non pas par la petite dernière, mais par notre grand qui avait besoin de trouver ses marques. Il y a encore bien sûr quelques crises et c’est bien normal, c’est même de bonne guerre si je puis dire. Mais à force de parler, de discuter et de trouver des solutions à ces petits bobos de coeur, tout rentre dans l’ordre petit à petit. C’est donc un bilan plus que positif et une belle vie à quatre qui s’offre à nous. Et, je ne pensais pas le dire un jour, mais, il ne me manque plus rien. J’ai tout, absolument tout.

IMG_20160322_215913

EDIT – Quand je relis cet article, qui est en attente depuis deux bonnes semaines (du coup j’ai rajouté « et demi » après le « 1 mois », conscience professionnelle oblige) pour cause de grippe familiale intempestive, je me dis que vous allez tous croire que je me suis shootée aux pets de licornes.
On se croirait chez les Bisounours. Je vous répondrai que pour une fois, j’ai vraiment tout ce que je souhaitais, et que tout se déroule dans le meilleur des mondes dans notre petit cocon. Ca ne fait pas de mal quand on voit toutes les atrocités extérieures

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s