Publié dans Papotage

Ma main dans tes cheveux

Je suis là, allongée à côté de toi.
Je scrute chaque partie de ton visage, tellement parfait à mes yeux. Je le connais par cœur, au millimètre près, mais j’ai cet insatiable besoin de tout observer en détail, comme si je m’attendais à découvrir un petit quelque chose que j’aurais pu louper jusqu’alors.

J’attends que tu t’endormes.
Je caresse sans vraiment faire attention tes si beaux cheveux blonds. C’est devenu une habitude. J’entortille tes longues mèches de cheveux entre mes doigts. Dès que tu es à côté de moi, je ne peux pas m’en empêcher. Mes doigts s’engouffrent dans ta tignasse blonde. Une sorte de TIC ou de TOC, je ne sais pas trop.

Mais pas ce soir, non, ce soir tout prend une autre connotation. Tu me regardes avec tes grands yeux marrons, les plus beaux qu’il m’ait été donnée de voir. Tu me scrutes, même si tes paupières sont lourdes. Tu luttes car tu sais qu’une fois endormi, je te laisserai dormir tout seul dans ton grand lit.

Morphée a fait son effet. Tu dors.
Toutefois, je ne parviens pas à me lever de ton lit, bien trop petit pour une femme enceinte de 9 mois, non pas parce que je ne peux me mouvoir, non, parce que je n’arrive pas à bouger, à défaire mon regard de ton petit visage si paisible. Je veux profiter de ces derniers instants, de ces derniers moments où tu es notre unique enfant, notre centre du monde.
Tu me parais si petit, si fragile. J’ai besoin de rester encore un peu, juste un peu. J’ai besoin d’enregistrer ta silhouette, de me dire que tu es encore mon petit bébé, que tu le seras et le resteras toujours.

Tout le monde me répète que, la prochaine fois que je te reverrai, que ta sœur sera (enfin) là, tu me paraîtras gigantesque, terriblement grand. J’ai du mal à y croire, je dois le dire.

IMG_20160128_012423

Je te vois encore tellement petit, toi mon bébé bonheur, celui qui aura balayé ma vie de tous ces maux qui ne devraient arriver à personne, celui qui m’aura fait découvrir ce que c’est que d’aimer à en mourir.
Souvent, je me demande comment je vais bien pouvoir aimer un deuxième Être aussi fort que toi. Je te regarde et cette force que je ressens au creux de mon cœur dès que je t’aperçois, et, que je n’avais jamais ressenti avant que tu arrives au monde, est tellement importante, tellement imposante, que je me demande bien comment elle pourrait être doublée.

J’essaie de ne pas y penser car je sais pertinemment que tout ça sera balayé quand ta petite sœur sera là.

Non, je me concentre sur toi. Je ne veux rater aucun de ces derniers moments rien qu’à nous. Rien qu’à tous les trois. Cette semaine supplémentaire que nous aura octroyé notre Lazy Lady nous aura permis de profiter de toi à fond. Une semaine tous les trois, une semaine d’amour intense, une semaine focalisée sur notre petit bonhomme qui demain à cette même heure, sera grand frère.

Je t’aime, si tu savais comme je t’aime. Je te le répète des milliers de fois, chaque jour, mais je crois que cette semaine, j’ai battu tous les records.

Les choses vont un peu changer, un peu beaucoup pour toi certainement, mais sache que nous ferons toujours tout pour toi, parce que l’on t’aime. Tu seras et resteras toujours mon petit garçon, ce petit bonhomme à la chevelure blonde que j’entortille entre mes doigts durant nos longs moments de câlins. Je pense déjà à la prochaine fois où je pourrai t’étreindre dans mes bras et plonger mon nez dans ta nuque pour sentir ta si douce odeur, celle qui me fait tout oublier. Cette prochaine fois où notre famille sera au complet, où nous serons 4, où tu feras la rencontre de celle que tu as tellement attendu, et que tu n’attends même plus, en fait.

Ce n’est qu’une histoire d’un ou deux dodos pour la plupart, une éternité pour moi.

Publicités

7 commentaires sur « Ma main dans tes cheveux »

  1. magnifique déclaration d’amour , nos enfants font parties de nous , rien ne peut et ne pourra jamais remplacer ce lien si fort entre un enfant et sa maman..Les miens sont grands puisque je suis même une mamie. Mon premier bébé a 34 ans et j’ai tjs mal à l’intérieur de mes « tripes » quand j’ai peur pour elle. Ton amour ne va pas se diviser en 2 , il sera plus fort que « l’univers » et les « étoiles » parole de mon petit fils Tibo
    Bonne route à vous 4, bientôt Lady sera dans tes bras…

  2. ❤ ❤ ❤ et encore et encore … Tu es une môman PARFAITEUH … Vous êtes une famille PARFAITEUH !!! De quoi faire des envieux … ❤ ❤ Les mamans ont un pouvoir magique d'avoir 2 coeurs énormes quand elles ont deux enfants !! Je suis sûre que tu ne dérogeras pas à la règle !! Encore une fois : Tu es un maman PARFAITE !!!!!! =D =)

  3. Je vous souhaite une belle rencontre ! Le cœur est assez grand ne t’inquiète pas; Tu laisses une petite fille et tu retrouveras une grande sœur! magie de la famille qui vous pousse toujours en avant et vous entraine.. tourbillon de la vie.

  4. Quel joli texte…. qui me rappelle l’arrivée de ma deuxième et mes doutes aussi! Comme on dit ici: A trois c’était bien mais à quatre c’est encore mieux! bises

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s