Publié dans Grossesse, Papotage, Préparer la venue de bébé

La valise de maternité

La valise de maternité, un véritable lot de questions pour toutes les mamans, une prise de tête sans noms pour la plupart et le point d’orgue d’une procrastination non assumée pour quelques unes d’entre elles, dont moi…

Il est conseillé de la faire au début du 3ème trimestre quand tout se passe bien, c’est-à-dire vers 35/36 semaines d’aménorrhée. De toute façon, les médecins ou les sages femmes qui nous suivent nous préviennent dans le cas contraire, du moment idéal où la préparer.
Pour Zarico, par exemple, la fin de la grossesse ne se passant pas très bien, j’ai dû la préparer à partir de 32 semaines d’aménorrhée. Ça m’avait bien arrangée, j’étais tellement impatiente de la préparer que la moindre excuse aurait été bonne pour la boucler dès le premier trimestre… Cette valise fut très facile à préparer puisque la césarienne m’attendait au bout du fil. Je devais donc préparer des affaires pour 6 jours. Après avoir éplucher des blogs de mamans, j’étais parée et la valise bouclée. Rien ne m’avait manqué, ou presque.

Concernant cette grossesse-ci, c’est une tout autre histoire. Elle s’est tellement bien déroulée que je me suis laissée dépasser par le temps qui passe. J’ai voulu en profiter à fond quitte à oublier de préparer la venue au monde de Lady Mogette. Elle est bien à l’intérieur, puis j’ai le temps après tout… Sauf que l’on est très rapidement arrivé à 37 semaines et que rien n’était tout à fait prêt.
Après un monumental coup de pied aux fesses familial et personnel, je me suis attelée à la tâche.

Pour le coup, je me suis un peu retrouvée « penotte ». Le seul « soucis » avec cette grossesse, c’est que, oui, je sais qu’elle va sortir, mais je ne sais pas vraiment par quel moyen. J’ai choisi de tenter l’accouchement par voies basses coûte que coûte mais si le travail ne se déclenche pas, ou bien s’il est trop long, ou encore si elle s’engage mal, j’aurai une césarienne sans l’ombre d’un doute.

Ça peut paraître futile comme question, mais alors, dois-je faire une valise pour 3 jours ou pour une semaine?
Est-ce que je prends le risque de ne prévoir que pour 3 jours et demander à M’sieur Stache de nous ramener ce qui manquera en cas de césarienne ou bien prévois-je d’emblée pour 6 jours?

J’ai choisi la deuxième option. M’sieur Stache aura assez à gérer comme ça pour devoir, en plus, terminer ma valise si je dois avoir une césarienne.

Je suis donc partie sur une base de 6 jours d’hospitalisation.

Concernant le nécessaire de Lady Mogette, les questions ne se sont pas trop posées. J’avais assez bien géré pour Zarico grâce aux nombreux conseils glanés par ci, par là sur différents sites parentaux et blogs de maman. J’ai donc repris à peu près la même liste.
J’ai l’avantage d’avoir une super maman, qui tous les jours, me prend mon linge sale et le lave pour me le ramener le lendemain -ouai, elle est comme ça ma maman-.

Pour la maternité, il faut prévoir un sac pour la salle d’accouchement, puis une valise pour le séjour. Voici ce que j’ai mis dans chacun d’eux. Il faut garder à l’esprit que j’ai prévu le nécessaire pour 6 jours, au cas où je devrais passer par la case césarienne. En cas de séjour « classique », je pense que l’on peut aisément diviser par deux les quantités de la valise.

Le sac pour la salle de naissance : 
Pour bébé : 
* Un pyjama
* Un bodie manche longue ouverture à l’avant
* Un bonnet bien chaud
* Une paire de chaussettes
* Une brassière/gilet en laine ou coton bien épais
* Un bavoir
* Une couverture/turbulette
* Une serviette de bain
(* Des chaussons)
Pour Maman : 
* Une bombe d’eau
* Une paire de chaussettes
* Un pyjama/chemise de nuit qui ne craint pas, de préférence foncé
* Une culotte (pour éviter le merveilleux slip filet mignon, j’ai opté pour des lots de culottes en coton de marque grand distributeur)
* Chargeur de téléphone
* Ecouteurs+ de quoi écouter de la musique
Pour papa (ne l’oublions pas) : 
* De quoi manger
* De l’argent pour s’abreuver de café/chocolat/soda

2015-12-28_22.06.47

Les indispensables pour le séjour : 
* 10 bodies ouverture à l’avant (les fuites, les renvois et autres bavouilles salissent vite nos bébés, j’ai un TOC du bébé mouillé)
* 6 paires de chaussettes
* 2 paires de collants
* 4 bonnets (1 ou 2 suffisent mais je me suis faite plaisir)
* 5 pyjamas en velours
* 4 pyjamas en coton plus léger (il fait très vite chaud dans les chambre d’hôpital, surtout quand on reçoit du monde)
* 6 bavoirs
* 4 langes
* 2 gilets/brassières en coton
* 1 brassière en laine bien chaude

* 2 draps housse spécial berceau
* 1 turbulette
* 2 capes de bain
* 1 tétine physiologique
* 1 doudou que nous avons préalablement imprégnés de notre odeur (mis dans notre lit depuis décembre)

2015-12-28_21.27.45

2015-12-28_22.10.02

2015-12-28_22.10.51

Les pas indispensables, mais qui font plaisir (on ne va pas se mentir):
* Quelques tenues pour recevoir des visites, j’en ai prévu 4.
Nous avons opté pour des combinaisons qui restent confortables pour bébé. Pour Zarico, j’avais acheté des jeans, et on s’est vite rendu compte qu’il n’était pas à l’aise. 
* 2 petites robes, une en gros coton super agréable et une deuxième pour la sortie de la maternité.
2015-12-28_21.17.59 2015-12-28_21.23.47

Les couches, le coton et le gel douche pour bébé sont souvent fournis par la maternité. Pour ma part, je prévois mon liniment maison et le savon pour Lady Mogette, car bien souvent ce sont des savons lavants remplis d’ingrédients crados qu’ils fournissent. Nous avons choisi la gamme Weleda bébé au calendula (articles à venir).

***

Concernant ma valise, c’est une tout autre histoire. Je ne savais pas trop quoi y mettre (j’hésite encore sur certaines choses d’ailleurs).
Quand j’avais fait ma valise pour la naissance de Zarico, je n’y avais pas prêté assez attention. J’avais embarqué mes fringues d’avant grossesse, trop pressée de les retrouver. La chose que je n’avais pas prévu, c’est que je ne dégonflerai pas aussi vite que je l’avais pensé. J’ai donc été boudiné tout mon séjour, et je ne peux regarder aucune photo sans ressentir un profond dégoût à mon égard.
Les autres pièces que j’avais prises, étaient surtout des tenues « d’intérieur » (pour ne pas dire pyjamas) et des robes, sauf que, étant partie en urgences à la maternité, je n’ai pas eu le temps de me raser les jambes. C’est con, je sais, mais ça m’a obsédée. Avec une cicatrice de césarienne, se raser les jambes, et donc, se plier en deux, relève du plus atroce des supplices. Je n’ai donc pas pu remédier à ce problème d’hirsutisme. Je te laisse imaginer le tableau de la fille en robe avec les jambes pleines de poils (encore une chance que je sois blonde)…

Quand on accouche, enfin, en tout cas pour ma part, on a un véritable besoin de retrouver sa féminité. Sauf que je ne savais pas que j’aurai cette envie, du coup je n’avais prévu -non plus – grand chose.

Cette fois-ci, je veux tout bien faire, et je veux être à l’aise sans pour autant me sentir « me laisser aller ». Je veux aussi penser un peu à moi. J’en ai besoin. J’ai donc opté pour des tenues féminines qui restent cocooning et surtout dans lesquelles je me sens à l’aise.

Pour la petite astuce, comme je le disais plus haut, et pour éviter ce truc, qui devrait être tout bonnement interdit, appelé « culottes jetables », j’ai acheté des culottes en coton (pas vraiment plus sexy mais qui évite de faire passer ton cucul pour un rôti de porc) à bas prix.

Voici donc ma valise : 
* 8 culottes
* 6 soutiens-gorges d’allaitement (3 avec armatures, 3 sans armatures)
* 6 coussinets d’allaitement
* 2 chemises de nuit spécial allaitement
* 2 pyjamas
* 3 leggins de grossesse (le truc le plus confortable du monde et aussi le plus tue-l’amour qu’on ait pu créer)
* 3 tuniques longues amples
* 2 robes d’allaitement
* 3 tee-shirts d’allaitement
* 1 jean de grossesse
* 1 gilet long
* 1 paire de collants
* 1 paire de bas de contentions
* 6 paires de chaussettes
* Des chaussons faciles à enfiler
* Une serviette de bain (foncée et qui ne craint pas)
* 4 gants de toilette

Ma trousse de toilette : 
* Dentifrice+brosse à dent
* Démaquillant+Lingettes réutilisables
* Gel lavant intime+shampoing+gel douche
* Crème hydratante+ huile d’amande douce pour le ventre
* Fond de teint+ anti-cerne (indispensable)+ trousse de maquillage
* déodorant
* sèche cheveux (prévoir un sèche cheveux soufflant de l’air pas trop chaux, en cas d’épisio pour sécher la cicatrice)
* brosse à cheveux
* coton tiges (ça on oublie souvent)

J’ai prévu en plus de la lecture pas trop prenante et que je peux lâcher à tout instant, un carnet et un stylo pour noter nos premiers instants, la petite écharpe sans nœud de JPMBB pour les premières nuits parfois difficiles.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s