Publié dans Préparer la venue de bébé, Premiers pas de maman

Une chambre pour deux

Une chambre pour deux. Est-ce grave en soi?

Cette question ne m’a jamais vraiment effleuré l’esprit jusqu’à ce qu’elle se pose à moi.

Dans nos plans, nous aurions un deuxième bébé, une fois Zarico à l’école et tous les trois, certainement, installés dans une maison plus grande. Sauf que, la vie offre parfois de jolis imprévus. Un imprévu qui n’en est finalement pas vraiment un lorsque l’on voit le bonheur que cette annonce surprise nous a procuré.

On a tout de suite trouvé des solutions, sans vraiment les chercher en fait. Tout a coulé de source. De toute façon, il n’y avait pas vraiment d’autres choix.

On ne pourrait pas déménager dans l’immédiat. Nous n’avions pas eu d’autre choix que de déménager, à cause d’un dégât des eaux, lorsque j’étais enceinte de Zarico. Ce fut bien trop stressant et fatigant. Sans compter le coût que cela engendre. Non, il en était hors de question.
Puis notre appartement actuel fait 80m². Beaucoup de gens vivent à quatre dans beaucoup moins que ça. De quoi nous plaindrions-nous?

Ils n’auront qu’à partager leur chambre. Ce n’est pas si grave. J’ai partagé ma chambre avec ma sœur, 13 ans durant. Et même, lorsque nous avons eu chacune notre chambre, nous trouvions encore le moyen de dormir ensemble.
Non, la question ne m’avait vraiment pas effleuré l’esprit.

Jusqu’à ce que…

Jusqu’à ce que LES AUTRES s’en mêlent.

« Vous cherchez plus grand? » – Plus grand que quoi?
« Une fille et un garçon dans la même chambre?! » – Non mais tu sais, les Lannister c’est de la fiction.
« Ah bon? Vous ne cherchez pas autre chose, mais vous allez faire comment avec SEULEMENT deux chambres? » – Non, on pensait justement à la cave.
« Vous n’avez pas peur quand même! » – Celle-là, je ne la comprends pas vraiment.
« Pauvre Zarico, il va devoir partager sa chambre… Ça ne va as être facile pour lui! » – Tatie Culpabilisation est dans la place.

Du coup, les questions fusent.

C’est vrai après tout.

Au delà du partage de chambre fille/garçon, qui pour moi n’est absolument pas un argument mais plutôt une croyance d’arriérés du siècle dernier, c’est tout l’univers d’un petit garçon qui va être chamboulé. On pourrait dire qu’ils n’auront pas les même jeux, le même univers. Sauf que mon Z. joue à la poupée, a une poussette, nous fait de bons petits plats sortis tout droit de son imagination, avec sa jolie cuisine en bois autant qu’il joue aux voitures. Les choses évoluent, même si, c’est vrai, il nous est arrivé de nous faire conspuer parce qu’il avait une poussette.
Non, ce qui me dérange et m’effraie un peu, c’est qu’il va devoir partager sa chambre. Alors, oui on le prépare. On lui explique, en long, en large et en travers. Il sait, en théorie, ce qu’il va se passer, il sait qu’une petite chose, qu’on appelle sa petite sœur, va dormir à côté de lui. Il est heureux, il nous montre son petit lit à barreaux tout le temps. Il y met des jouets pour « ma potite soeu ».

Mais en pratique, comment va-t-il le prendre?

C’est son territoire, depuis 3 ans, son espace, son terrain de jeu, son bordel. Et là, d’un coup, une petite chose d’à peine 50 cm va grappiller un bout de sa chambre.

De mon regard de maman, et d’aînée, ça me remue les tripes. Alors, je continue d’en parler beaucoup (trop peut être) avec lui. J’essaie de dédramatiser un maximum, même si lui a l’air de s’en foutre, et qu’en fin de compte, c’est surtout pour me rassurer moi, que je lui en parle tant.

Il est prêt je pense. Ça commence même à lui paraître long. Les questions arrivent. Et le soir venu, il me demande souvent quand est-ce que sa petite sœur va dormir à côté de lui.

Ça me rassure énormément. C’est peut être idiot. Ça reste des mots d’enfants. Est-ce qu’il est vraiment conscient de tout ce que ça va engendrer. Je ne pense pas, mais je me rends compte que nous avons réussi à l’investir pleinement.
Il a déjà tellement de petites attentions envers Lady Mogette que je ne m’inquiète plus trop. Après tout, ce sont les réflexions des autres, qui, encore une fois, m’ont un peu trop atteintes.

Nous ferons donc comme nous l’avions décidé, dès le départ.

Aujourd’hui Zarico est parti pour deux jours chez ses arrières grands parents, afin que nous puissions préparer LEUR chambre.
Nous avons décidé de leur faire chacun un petit espace. Une décoration mixte, mais un petit espace pour chacun, avec une couleur pour chacun et des petites attentions qui les feront se sentir chez eux, dans LEUR espace, LEUR territoire, LEUR terrain de jeu, LEUR bordel.

Une chambre pour deux? Même pas peur!

…Affaire à suivre…

Publicités

10 commentaires sur « Une chambre pour deux »

  1. Coucou! Osons osons! Dès que notre chambre sera libre, nous mettrons également les notres (fille/garçon) ensemble. Chacun son coin mais au moins ils sont ensemble. Ils sont rassurés et sa grande soeur s’inquiete de savoir si tout va bien pour lui! Les nuits ne sont pas toujours gagnées ni pour l’un ni pour l’autre mais qu’importe! 😉 Donc je te suis et je trouve que c’est une super idée!

    1. Merci 😉
      C’est ce que je me dis aussi. ma soeur et moi étions toujours fourrées dans la même chambre, même quand nous avions chacune notre chambre! Alors même si parfois nous étions comme chien et chat, nous finissions toujours dans la même pièce XD
      Merci pour ton commentaire!

  2. Et oui les  » autres  » arrivent toujours à venir t embrouiller alors que tout est clair dans ta tête. Ici on a 65 m à 4 et on survit très bien. Ils ont chacun leur chambre mais sont toujours fourrés ensemble . chacun fait comme il peut …. De toutes manières les gens auront toujours qqch à y redire tu verras avec l’allaitement une fois que tu y es c’est encore mieux lol si ça fonctionne pas c’est à cause de ci ou ça … j’en ai entendu des bonnes. Une seule chose à retenir fais ce que tu as envie de faire ! Bisous

    1. Je m’y efforce, mais c’est vrai qu’ils arrivent toujours à rentrer dans ma tête et me faire me poser des questions. C’est minant.
      Ah, ça oui, je les attends sur l’allaitement, je sens que ça va me gonfler XD Heureusement, M’sieur Stache est toujours là pour me rassurer et me rappeler que l’on fait bien comme on veut!

  3. C’est quoi le problème ???? Ici, nous avons 3 chambres, mais j’ai mis mes enfants (garçon et fille) dans la même chambre ! Ils ont 4 et 2 ans et celà se passe super bien. Même lorsque l’un des 2 se réveille la nuit, le 2eme n’a jamais rien entendu…
    Dans la 3eme chambre, je pense leur préparer une salle de jeux. Mais un jour, car jusqu’ici ils jouent très bien dans le salon !!!
    Allez courage et oublions le regard des autres !
    Bibine

    1. C’est exactement ça! Où est le problème???
      C’est ce que je me dis aujourd’hui, et ce que je réponds! Mais parfois les hormones prennent le dessus et les autres réussissent à me créer des soucis/questionnements qui n’ont pas lieu d’être!
      Merci beaucoup 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s