Publié dans Humeurs, Papotage

Tu devrais dire à ta mère… – part. 1

Il est des gens – bon allez, soyons clair, la plupart – qui adorent, que dis-je, se passionnent à s’immiscer dans l’éducation de tes enfants et ta façon de t’y prendre avec eux.

Que celui ou celle qui n’a jamais connu pareille situation me jette la première couche emmerdée ou se taise à jamais.

C’est leur reality show à eux, leur nectar, la raison pour laquelle ils se lèvent le matin.

La nature humaine oblige, le jugement restant le propre de l’homme à mon goût, comme un besoin primaire, on ira toujours se rassurer en allant voir chez les autres comment ça se passe. On en arrivera toujours à se dire que chez ces autres, ce n’est , en fait, pas tellement mieux que ça, qu’en fin de compte notre vérité et notre façon de faire n’est pas si mal que ça.
On finira toujours pas s’auto-démontrer que notre cher progéniture est bien plus réussi que celui des Kardachiants, bien mieux élevé que celui des Brangelinards ou bien mieux habillés que celui des Beckhakham.

Il en est de ceux qui savent le faire en silence, je ne crains pas trop le tolet en avouant, ce terrible secret de l’humanité, qu’on le fait tous plus ou moins.

Il en est de ceux qui débriefent, papotent, critiquent – même si je suis d’avis qu’on ne critique jamais, on ne fait que constater (mauvaise foi) – entre amis/ en famille, une fois les parents et le petit monstre en question partis.

Et, il en est de ceux qui ne se gênent pas. Parce qu’ils sont maladroits ou pas, parce qu’ils sont sans gênes la plupart du temps, parce qu’ils pensent avoir la science infuse ou LA vérité entre les mains. Pour moi, ce sont certainement les pires (j’ai bien dit pour moi, ben oui, c’est mon blog après tout).
Ce sont ceux qui n’hésiteront pas à « exprimer » plus ou miens ouvertement ce qu’ils ont à te dire sur ta façon de faire avec TON môme. Mais attention! Cette personne agit uniquement pour ton bien et celui de ton enfant. Dieu soit louer -Merde! Je ne crois pas en Dieu -on avait justement besoin d’une aide sociale quant à savoir comment faire taire ces cordes vocales qui nous servent de progéniture, coiffer leurs chevelures un peu trop proéminente (oui, madame, ce genre de personne n’hésitera pas à aller jusque là!), etc.

10981996_349008331968692_2308686296459869317_n

Elles s’adresseront à toi, toujours de manières similaires, avec des phrases types, du genre :

« Je serais toi… Je ne le laisserais pas faire, faut pas qu’il fasse ci ou ça/ je ne crierais pas, il ne faut pas crier après un enfant… ».*
Alors… TU serais moi, tu serais certainement à bout de nerfs au bout de 10 nuits quasi blanches et d’autant de jours de cris, hurlements, ou bien je veux bien ton secret. Alors, vas-y, prends le! Hésite pas! Vas-y, je te regarde!  Alors on fait quoi? On crie, on le câline? Non, parce qu’il va falloir se mettre d’accord aussi! Un coup trop stricte, un coup pas assez, un coup trop gentille, un coup marâtre, j’avoue que je ne suis plus trop!
* Fonctionne aussi avec « à ta place… », « perso… », « honnêtement… ».

« Tu sais, si je peux te donner un conseil… ».
A prononcer avec l’accent parisien (parole de provinciale).
Non, je n’ai pas envie, mais de toute manière, tu t’en bats, tu le feras quand même!

« Je serais toi (tiens te revoilà, toi!), j’essaierais la méthode Jeannine Trucmuche, c’est reconnu, et c’est ce qu’il y a de mieux pour les enfants ».
Ok, donc là, tu insinues clairement que je ne sais pas m’occuper de mon gamin. Et si je ne veux pas? Et si je voulais faire à ma manière? Ah bah non, tu as raison! L’éducation, ça s’apprend dans les bouquins, c’est bien connu, tous les enfants sont les mêmes, sur le même moule, même caractère, même sensibilité, des petites machines dans un corps d’humain. Tu as raison vaut mieux suivre l’éducation à la mode, c’est tellement mieux!

 » A mon époque, il aurait pris une bonne claque au cul… ».
Cool, tante Monique, mais la torture et la peine de mort, ça fait belle Lucette que c’est interdit. Et puis, on est contre, tout simplement.
 » Ben, il sera mal élevé. Une bonne fessée, ça n’a jamais tué personne ».
Je n’en ai jamais eu, et je pense être bien élevé, non? Oh et puis NO COMMENT, parce que il n’y a rien à tirer avec ce genre de discours fermé.

Pour l’éducation, tu l’auras compris, tu n’es pas à l’abris de te faire farcir le croupion de réflexions. Perso (Eh! Eh!) nous avons décidé de suivre nos propres idées, sans ouvrir de bouquins sur l’éducation, parce que c’est notre choix, de ne pas taper comme le conseille Tante Monique, parce que c’est notre choix, en utilisant des moments de retour au calme dan sa chambre quand il est énervé plutôt que de lui en coller une ou de le secouer, parce que c’est notre choix, en le faisant dormir dans son lit dès sa naissance, parce que c’est notre choix, en ne l’allaitant pas, parce que c’était mon choix, en le laissant parfois pleurer un peu, en le câlinant plus que de raison, en ne le forçant jamais à manger, en lui expliquant tout parfois trop, en ne lui mentant jamais, en insistant sur la politesse parfois un peu trop aussi, et en l’écoutant beaucoup trop. Parce que tout ça, c’est notre choix, un choix réfléchi, un choix que nous avons fait tous les deux, son papa et moi. Bref, en essayant de lui apporter tout ce dont il a besoin, selon notre point de vue, pour se construire une identité, une vie d’adulte sans avoir peur de la frustration, de la colère des autres, de l’amour, en réussissant dans ce qu’il souhaite, parfois non sans épreuves, mais toujours avec envie et passion.

Si seulement l’éducation était le seul point de critique pour les gens… Mais non, il en est de ceux qui s’attaquent même au physique…

– A SUIVRE –

Publicités

7 commentaires sur « Tu devrais dire à ta mère… – part. 1 »

  1. J’ai beaucoup aimé le passage sur « tu devrais essayer la méthode Jeanine Trucmuche ». C’est le genre de truc bien à la mode qui m’insupporte. Comme tu le dis si bien, l’éducation ne s’apprend pas dans les livres, et TOUS les enfants sont différents. Moi le meilleur conseil que l’on m’ait donné, il me vient de ma tatie Ré (comme quoi y a pas que des tatas Monique^^). Elle m’a dit « n’écoutez pas les conseils que l’on vous donne, c’est vous les parents et c’est vous qui savaient mieux que quiconque ce dont votre petite à besoin ».

    1. Je kiffe ta Tatie Ré! Elle a tout bon! Il faut faire selon chaque enfant et surtout selon ce qui te correspond et surtout pas céder au couperet de la mode éducative! Enfin ce n’est que mon point de vue ^^

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s