Publié dans Yummi!!!

Le brunch ou comment se goinfrer avec une excuse cool

Le brunch. Un super mot qui pète sa mémé et qui te fait tout de suite passer pour une famille de bobo à mort dans le vent!

On pourrait même en faire une chanson :

On va bruncher, à manger du miel,
Se régaler, à brûler nos ailes,
Se retrouver en famille au soleil
On va bruncher, tellement c’est d’la balle
On va jeter tous les oignons
On va rêver à d’autres miam maison
On va quitter ces murs de prison
On va bruncher
Sur une étoile, ou sur un oreiller
Au fond d’un train, ou dans un vieux grenier
Je veux découvrir plein de nouveaux mets !
On va bruncher
Dans un avion, sur le pont d’un bateau
On va bruncher, à  s’engraisser la peau
Et se gaver, toujours, toujours plus haut
Où le brunch est beau oh oh oh oh oh

Tu as aimé?
Retrouve l’intégral dans l’album « Mumcha reprend les meilleurs titres des années 80 »

Ça fait longtemps que j’en entends parler, à la télé dans les reportages à la 100% mag, dans les séries avec des stars hyper hype qui vont bruncher le dimanche à Manhattan  après une soirée méga arrosée (et sans cernes ste’plaît), dans les bouquins où les héros se retrouvent avec leurs amis autour d’un brunch convivial… Bref, fiction ou réalité, tout le monde le fait, il fallait qu’on tente.

On s’est donc sacrifié pour mieux te le raconter (tu la sens la fille qui se cherche des excuses pour mieux se goinfrer?).

Un brunch, c’est quoi?

C’est un repas, qui a généralement lieu le dimanche, en fin de matinée ou à midi (on me dit dans l’oreillette que Mr Wikipedia, nous donne un horaire précis entre 11 et 15h, avant l’heure, c’est pas l’heure, après l’heure, c’est plus l’heure) et qui mixte petit déjeuner et déjeuner. Le mot vient d’ailleurs de là et combine le mot « breakfast » et  « lunch », respectivement petit déjeuner et déjeuner. Il n’y a pas de règles. On y met tout ce qu’on a envie et on mélange sucré et salé.

Vu que ça vient de mots anglais, tu te doutes que ça vient pas de chez nous. Paraîtrait que ça vient des States. Le brunch est arrivé en France dans les années 80 et connaît un véritable essor depuis ces dernière année. Bon l’Académie Française nous recommande d’utiliser plutôt le terme « grand petit déjeuner » ou mieux le « petit déjeuner-déjeuner »… Sont vraiment pas hype à l’Académie… Non, parce que le mot brunch, c’est tout un concept quoi. C’est la classe assurée!

Et avouons-le, on se la pète plus auprès des collègues le lundi à la machine à café :
« Ah? Dimanche? Nous, on a JUSTE fait un petit brunch! On a fait plein de petites choses à manger. Rien d’exceptionnel quoi... » (et là tu vois le regard envieux de tes collègues).
Plutôt que,
« Ah? Dimanche? Nous, on a JUSTE fait un petit déjeuner-déjeuner! Rien d’exceptionnel quoi… » (et là, tu vois le regard moqueur et interrogateur de tes collègues?).

Trêve de plaisanteries (ou pas). On voulait à tout prix tester le brunch (bon JE voulais à tout prix tester le brunch), histoire de  ne pas mourir idiot.

on s’est donc casé ça dans nos agendas de ministres un dimanche.

Comment ça se passe?

Un brunch demande un minimum de préparation. Si t’es méga feignant, tu peux acheter tout fait, mais chez les Stache, comme on voulait se la péter à mort, on a décidé de faire pas mal de choses par nous-même. Le mieux est de prévoir tout plein de petites choses variées afin que tout le monde y trouve son compte. Quand tout es prêt, tu mets tout sur la table et chacun se débrouille, prend ce qui lui plaît, dans l’ordre qui le souhaite.

Pour notre premier brunch nous avions mis sur la table : 
– des fruits de saison : raisins, poire, pomme, mandarine
– des jus : orange et pomme
– de la charcuterie : saucissons, salamis, bacon grillé, jambon blanc, jambon de bayonne, mortadelle
– du fromage : camembert, tome de savoie, beaufort, neufchâtel
– un smoothie maison
– des œufs brouillés
– une compotée pomme-poire-cannelle maison
– du pain
– des croissants
– des toasts grillés
– des confitures, du nutella, du miel

PicsArt_1416263441171

On s’est donc mis en cuisine (j’adore cette expression) quelques heures avant de passer à table afin de préparer un smoothie, une compotée, des œufs brouillés ainsi que du bacon grillé. Rien d’exceptionnel, mais n’oublie pas que c’était une première.
Beaucoup font également des quiches, des tartes et autres préparation en pâte. Pour trois, ça commençait à faire beaucoup!

Ce qu’en a pensé la famille Stache

On a adoré ce moment, et pas seulement le moment à table à grignoter plein de bonnes choses. On a énormément apprécié ces moments passés en cuisine (again) à préparer plein de bonnes choses. On a pu discuter avec mon Moustachu, Zarico était intrigué par tout cet affairement et a adoré participé à la préparation des smoothie! Je crois que nous avons un grand passionné de cuisine et certainement un futur petit chef!

Une fois passé à table, nous avons découvert un Z. curieux de tout, ce qui est très rare, car il tient plutôt du bec’e’miette que de la goulue. Il a goûté à tout et était heureux de mélanger son jambon avec sa compotée!

PicsArt_1416262937002

C’est un véritable moment convivial et familial. C’est LE repas autour duquel on peut se retrouver, discuter et surtout prendre le temps!

On a aussi aimé pouvoir manger un peu de tout selon nos envies, mélanger le sucré et le salé, grignoter (j’aiiiime grignoter) et se voir déjà préparer un autre brunch, car c’est en brunchant qu’on pense à d’autres idées pour le prochain brunch!

PicsArt_1416263198810

Tu veux bonheur?

La compotée pomme-poire-cannelle et miel des Stache

Il te faut : 

– 4 pommes,
– 4 poires,
– un filet de jus de citron,
– 1 à 2 cuillères à soupe de cannelle,
– 2 cuillères généreuses de bon miel.

PicsArt_1416264041339

Couper les pommes et les poires en dés. Les mettre dans une casserole avec 1 à 2 cuillères à soupe de cannelles (selon les goûts) et 2 cuillères de miel. Bien mélanger puis mettre à mijoter à feu doux pendant une bonne demi-heure, en remuant de temps en temps.

Le Smoothie vitaminée des Stache

Il te faut : 

– 1 petite conserve de fraises au sirop,
– 1 petite conserve de framboises au sirop,
– 1 petite conserve de pêche au sirop,
– un filet de jus de citron,

– 2 kiwi,
– 1 poire,
– 1 grand verre de jus d’orange,
– de la glace à la vanille.

PicsArt_1416263820767

Mettre les fruits dans un blender et mixer. Rajouter petit à petit la glace à la vanille pour obtenir la consistance souhaitée. Mettre au frigo au moins une heure afin de le consommer bien frais!

Publicités

Un commentaire sur « Le brunch ou comment se goinfrer avec une excuse cool »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s