Publié dans Mumcha vous dit tout

Quand un Moustachu rencontre un Zarico, ça donne des Chocapic!

Ça fait presque 10 ans que je suis avec lui. On peut presque dire que nous avons grandi ensemble, ou du moins, nous sommes devenus adultes ensemble. Quand j’y pense, 10 ans, c’est presque la moitié de ma vie. J’ai dit presque, ça va!

Nous avons évolué ensemble. Nous sommes passés d’adolescents à parents carrément matures presque matures.

Mon Moustachu, vois-tu, c’est un homme qui tient du Vicking métaleux sans la carrure et les muscles, qui fait saigner mes oreilles régulièrement depuis 10 ans avec sa musique qui dégomme mes neurones.
Mon Moustachu, c’est un homme qui ne parle pas beaucoup mais qui sous ses airs de bourrus cache un grand cœur, fort de sa grande patience.
Mon Moustachu, c’est un homme qui ne dit jamais ce qu’il ressent, qui se confie peu.
Mon Moustachu, c’est un homme qui pinaille sur les détails, qui discute de tout jusqu’à ce qu’il puisse prouver la chose, c’est un homme qui a toujours raison et ça ça m’énerve, c’est un homme très trop intelligent.
Mon Moustachu, c’est un homme cartésien. Il ne croit que ce qu’il voit. Il a des principes, que j’admire d’ailleurs.
C’est le genre d’homme à penser qu’il est inutile de mentir à des enfants, à leur parler comme s’ils avaient des doctorats en pagaille, qui trouve idiot de leur faire croire au Père Noël et autres mythes.

Alors, tu comprends, lorsqu’on s’est lancé dans l’aventure, qu’on a fait le grand saut comme on dit, de donner la vie à mini rockeur, je dois t’avouer que j’étais un peu perdue.

Quand le Zarico grandissait dans mon ventre, je lui demandais régulièrement s’il s’y voyait parce que moi, je n’y arrivais pas. Je n’arrivais pas du tout, lui qui tient plus de l’ours mal léché que de l’homme romantique et charmant, s’occuper d’un tout petit être.
A la fin de ma grossesse, je crois qu’il commençait même à flipper. Je me souviens le regarder, amusée, en train d’étudier scrupuleusement les bodies et autres pyjamas que j’avais eu le malheur d’acheter sans boutonnage par devant. Lui, si malin, avait l’air totalement nouille devant ces minuscules vêtements qui s’enfilaient par la tête. Voir mon Moustachu, si sûr de lui d’habitude, totalement perdu, m’a fait fondre, mais me perdait encore plus dans mes angoisses.

Jusqu’au jour où Zarico a éclos.

Ce jour là, j’ai vu mon Moustachu, simple bonhomme poilu que j’aime d’amour, se transformer en papa. Et quel papa! Sans doute le plus poule de tous les papas que j’ai pu connaître.
Le voir avec Zarico dans les bras, lorsque je suis remontée de la salle de réveil, restera sans doute la plus belle image de ma vie, un moment si particulier, cette micro-seconde gravée à jamais dans mon coeur.

A partir de ce moment là, j’ai découvert un nouvel homme. Cette naissance l’a transformé tout simplement.

PicsArt_1414163423735

j’ai vu mon Moustachu prendre soin de ce tout petit être qu’il avait peur de casser quelques temps avant. Je l’ai vu le nourrir, le baigner, le changer alors que j’étais clouée au  lit. Dès ce moment, j’ai sû qu’il serait plus qu’à la hauteur, le jalousant même parfois, je dois l’avouer, de le voir si agile, si confiant, si parfait dans son rôle.

Cette homme qui ressemblait tant à un Vicking écoutant de la musique à réveiller les morts, chante maintenant à sa progéniture les comptines les plus douces qu’il soit, tout en éveillant les oreilles chastes de notre Zarico à sa musique.
Cette homme qui ne parlait pas beaucoup, se donne à 200% pour notre fils, s’en occupe comme jamais je ne l’aurai imaginé.
Cette homme qui était tant réservé, ne se prive pas d’envahir son fils de bisous, de lui glisser des « je t’aime » à l’oreille et de le câliner jusqu’à la limite de l’overdose de Bisounours.
Cette homme cartésien a décidé de laisser son fils croire au Père Noël.

Quand je les vois tous les deux, je me rends compte de leur complicité, je vois à quel point mon Moustachu aime son Zarico et ça me rend tellement heureuse.
Les regarder tous les deux, lovés l’un contre l’autre fait fondre mon cœur en un instant.

Tout le monde autour de nous pourra vous le dire, personne ne se doutait qu’il serait un papa aussi dévoué, lui qui est tellement timide de sentiments. On me fait souvent la réflexion d’ailleurs, et à chaque fois je ressens cette drôle de fierté.

Chaque jour, je me dis qu’il faudrait que je le remercie davantage. Le remercier, de se lever la nuit quand Z. fait un cauchemar, d’avoir mis en place ce système si ingénieux pour les premières nuits à la maison qui nous permettait de dormir plus que convenablement, de prendre le temps de jouer avec notre petit monstre, de lui apprendre tant, de s’en occuper tout simplement.
Ça paraît tellement normal, mais tellement rare à mes yeux d’avoir un homme qui s’investit tant avec toujours autant de patience et de dévouement. Je l’admire tous les jours.

PicsArt_1414163679619

Mais tu vois, je suis quelqu’un de têtue, qui garde tout pour elle, et lui dire alors qu’il trouve ça normal me paraît tellement compliqué. Les mots ont parfois leur limite face aux sentiments que l’on ressent. Je m’en sors mieux quand j’écris, ça m’aura pris des mois, et ce billet est loin d’être parfait à mes yeux, il y manque encore bien des sentiments!

Publicités

13 commentaires sur « Quand un Moustachu rencontre un Zarico, ça donne des Chocapic! »

  1. Et bing, tu m’as touchée ! Coulée !!!
    Tu as écrit les mots exacts qui correspondent à mon ours qui partage ma vie depuis 28 ans et qui a réagi de la même manière à l’arrivée de chacun de nos garçons ! A part pour la musique et les chansons douces, c’est le même !
    Je ressens exactement les mêmes sentiments, de l’amour, de la fierté etc, etc…
    C’est mon Nounours et je suis sa Pimprenelle
    Et j’ai la chance de m’endormir tous les soirs contre lui !

    1. Alors je n’ai qu’une espérance : être dans ton cas dans 18 ans! J’y crois fort! Ils sont parfois bourrus mais on les aime, et j’espère de tout mon coeur que ça sera comme ça le restant de mes jours!!!

  2. quelle belle aventure, en résumé l’histoire d’une vie avec un amour qui se multiplie en 1,2 et même 3 et l’amour est toujours là présent c’est beau une vie comme cela profitons en amicalement Dany62 qui te souhaite encore pleins de ces années de bonheur!!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s