Publié dans Papotage, Tests

Activité cuisine avec bébé : faire des pizza

Si tu te souviens bien et que tu nous lis assidûment, tu dois savoir que nous faisons régulièrement des activités cuisines avec Zarico. Si ce n’est pas le cas et que tu es mauvais élève je te laisse (re)lire l’article que j’avais rédigé à ce sujet (par là).

A cette époque, Zarico était encore tout petit, et l’activité en elle-même consistait surtout à mélanger la pâte et la manger goulûment . Maintenant qu’il a grandi, je voulais trouver une nouvelle activité cuisine où il pourrait mettre en oeuvre d’autres gestes, aussi simples soient-elles, de petit cuisinier en herbe. C’est là que j’ai pensé au pizza (il y a des fois où j’ai des idées de génie et où je m’étonne moi-même. Tu la sens, là, la mère qui se la pète d’avoir eu, pour une fois, une idée qui ne pue pas trop?).

La pizza, c’est le plat ultra simple à réaliser, qui ne demande pas trop d’effort et où ton imagination peut te permettre de créer un truc pas trop dégueu et qui dépote. C’est donc une préparation que tu peux réaliser facilement avec un enfant en bas âge sans trop prendre de risque, sauf peut être pour ta nappe et ton plan de travail, mais ça, c’est une autre histoire…

PicsArt_1411499456214

IL TE FAUT : 

* des pâtes à pizza,
* de la sauce tomate,
* du jambon,
* du gruyère râpé.

Il s’agit d’ingrédients de base. Ce qui est bien avec la pizza, c’est que tu peux aussi y ajouter, les trucs qui traînent dans ton frigo et dont tu ne sais pas trop quoi faire. Pour nous, comme nous avions fait un gros repas de famille la veille, il nous restait plein de fromages, c’était donc la recette idéale pour finir les restes.

Nous avions donc, en plus :

* du bacon,
* du camembert,
* du chèvre,
* du reblochon (et non reblechon, mais si ils disent dans la pub).

A toi, ensuite d’ajouter ce qu’il te plaît comme des champignons, des pousses d’épinards (beurk), du chorizo, du miel… Bref, fouille dans tes placards, tu trouveras forcément de quoi garnir ta pizza.

Place à l’activité!

Je te conseille de préparer tous les ingrédients au préalable dans des bols : un bol pour la sauce tomate, un pour le jambon coupé en dé et un pour le gruyère râpé, s’il n’est pas en sachet (pour ma part, j’avais transvasé un sachet dans un bol et gardé un sachet). Prépare également, les ustensiles nécessaire en double : deux plats, deux grandes cuillères…

Nous avions pris deux pâtes à pizza, une qui me permettait de montrer à Zarico l’exemple, et une pour lui afin qu’il reproduise les gestes.

Pour cet atelier, l’enfant est libre de sa pâte (nouvelle expression… « Ouai, ce mec est trop libre de sa pâte tu vôa… ». Un peu comme « il est libre Max », mais avec une pâte… Ok, je sors…). Le but est de lui montrer les gestes en premier (si tu en le temps parce que bien souvent, ils dégainent plus vite que leur ombre) et qu’il les reproduise ensuite.

1 – Tout d’abord, nous avons déroulé la pâte. Il a adoré ça, et il n’était pas question que je l’aide à dérouler la sienne! C’était sa pâte, il l’a bien compris et gare à moi, si j’avais le malheur de m’en approcher, et pareil pour sa grande cuillère! Hors de question que je m’en approche ou bien les yeux assassins de ti’d’homme m’assassinait!

2 – Puis, je lui ai montré comment étaler la sauce tomate sur sa pâte. Il a tout de suite compris comment faire, et moi qui m’attendait à un carnage à coup de rouge partout dans la cuisine en mode « Omar m’a tué », j’ai plutôt été agréablement surprise! Il a tout de suite vu qu’il fallait en mettre partout sur la pâte.

PicsArt_1411500053346

 

 

3 – Vient ensuite, l’étape de la garniture : étaler le jambon et finir par le gruyère :

PicsArt_1411500423132

CE QU’EN A PENSÉ LA FAMILLE STACHE

Cette activité a fonctionné du tonnerre et j’en suis assez fière. On essaie plein d’activités diverses et variées avec Zarico mais sa concentration est trop limitée et bien souvent les ateliers coloriage, peinture ou encore pâte à modeler sont de courte durée. Par contre, quand nous organisons des ateliers cuisine, c’est autre chose : il est concentré, attentif et à l’écoute. On voit vraiment que ça l’intéresse!

Tu me diras que j’aurais pu pousser le vice en préparant moi-même ma pâte à pizza, mais tu dois commencer à me connaître et savoir que je suis la reine des feignantes. Quoique, en y pensant, ça peut aussi entrer en ligne de compte pour l’atelier cuisine. Je pense que c’est une bonne idée quand les enfants sont un peu plus grand et qu’ils peuvent faire une activité plus de 30 minutes sans vouloir caresser le chien ou jouer à la petite voiture dans la sauce tomate… Parce que même s’il était concentré et que ça lui a plu, on ne va pas se mentir, ça reste un enfant de 17 mois!

Les activités cuisines permettent de développer diverses aptitudes chez l’enfant, tout en étant ludiques, leur permettent d’assimiler de nouveaux gestes, un nouveau vocabulaire et de nouvelles aptitudes.

Il a pu également goûté à tous les ingrédients et était très fier de piocher dans les bols pour piquer du jambon en douce ou de la sauce tomate qu’il mettait dans sa bouche à grand coup de cuillère! Pour une petit loustique qui ne mange pas grand chose et qui est assez difficile à nourrir, je peux te dire, que notre joie était immense!!!!

Zarico a tellement apprécié qu’à la fin il a repris la pizza que j’étais en train de faire, trouvant certainement que ce que je faisais était nul… L’élève a dépassé le chef!

Bien sûr, cette activité n’est pas à réaliser si tu es une accro d’une ménage et que tu ne supportes pas d’avoir de la sauce tomate sur tes meubles ou bien un  sol parsemé de gruyère râpé…

CE QU’APPORTE L’ACTIVITÉ : CUISINONS UNE PIZZA

Tout comme pour l’atelier biscuit, l’activité pizza a permis à Zarico :
* d’apprendre de nouveaux gestes et de les reproduire : dérouler la pâte, se servir d’une cuillère en mettant du liquide dedans et en le versant ensuite, mélanger et étaler la sauce, prendre des ingrédients pour les mettre sur la pâte…
* d’améliorer la préhension d’objet,
* d’apprendre la précision des gestes : mettre la cuillère dans le bol, tourner la cuillère dans le bol, dérouler et mettre la pâte sur la plaque de cuisson, étaler la pâte, mettre le jambon…
* d’améliorer et augmenter le temps de concentration de l’enfant,
* d’apprendre un nouveau vocabulaire,
* de découvrir de nouveaux goûts.

PicsArt_1411500645845

Et, en prime, on s’est régalé au dîner! Miam!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s