Publié dans Humeurs

Cette femme objective que je ne suis plus…

Avant j’étais objective (ou presque, enfin un peu tout du moins, bon allez de temps en temps… Oh pi’zut!)… Mais ça c’était avant…(oui j’avoue c’était juste pour placer cette phrase)

Avant je savais reconnaître qu’un enfant n’était pas très beau voire carrément laid, et pour moi, la plupart du temps, tous les bébés étaient les même. Ben c’est vrai, tous les bébés se ressemblent! A se demander comment les parents font pour les différencier!

Avant je trouvais ridicule les parents qui s’esclaffaient de joie devant une assiette terminée ou un caca bien moulé dans la couche, marron mais pas trop, clair mais pas trop.

Avant je ne sautais pas de joie parce que Jean-Eudes, le fils de la cousine de l’oncle Pascal avait fait trois crottes de lapin même pas un vrai bon cake quoi! dans un pot en plastoc’, ou bien parce qu’il avait réussi à aligner trois syllabes différentes (je suis désolée mais « bamaban », ça n’a jamais voulu dire « ma maman »). A voir la tronche de ses parents qui hurle à tout va « Tu as vu ça?! Il est très en avance pour son âge mon Jean-Eudes! » ça doit vraiment être quelque chose, mais franchement, non quoi! C’est du caca!

Avant pour rien au monde, et je me l’étais promis (en toute objectivité) que jamais! Ô! Grand jamais! Je ne sacrifierai mes soirées entre copines ou mes sorties au cinéma pour un mioche d’à peine un mètre.

Avant je restais de marbre devant les parents en panique parce que les enfants ont 3 cm de moins que la moyenne (la moyenne de quoi d’abord?) ou deux kilos de trop. Je ne comprenais absolument pas pourquoi les parents étaient si fiers de leurs enfants qui sortent des courbes.

Avant je trouvais ça totalement ridicule les parents qui étaient capable de débourser un million de dollar (j’exagère à peine) pour le dernier bavoir autonettoyant ou la poussette droïde.

Avant voir un enfant la morve au nez et les ongles tout noirs de terre ça me dégoûtait et je me répétais que jamais, non jamais, mon enfant aurait la crotte de nez pendante, le tee-shirt tâché ou les pantalons trop petits.

Avant, il m’arrivait de trouver les mamans blogueuses ridicules (ben quoi?).

Oui, mais voilà, ça c’était avant…

PicsArt_1402339364485

Avant que Zarico ne débarque… Et là? mon visage s’est transformé… Et mon objectivité est partie aussi vite que les trois boulettes de Jean-Eudes dans les abysses de la chasse d’eau…

Maintenant que je suis maman, je me dis que bourdel, mon fils, c’est quand même le plus beau quoi! Y a pas à chipoter, on a quand même sacrément bien bossé avec M’sieur Stache. Il y a quand même pas beaucoup de bébé qui arrive à sa cheville! Il a ce petit côté original, il ne ressemble à aucun autre et dès le début c’était MON bébé le PLUS BEAU!

Maintenant que je suis maman, je suis aux anges quand mon Zarico me pond un cake bien moulé dans sa couche! 1, 2, 3 fois, c’est merveilleux, mais pas trop quand même sinon je m’inquiète, hein!

Maintenant que je suis maman, je suis au bord du Nirvana quand mon Zarico finit son assiette comme un grand. A la limite du saut de joie et de la danse de la Carioca au milieu du salon… Le genre un peu débile… Et quand c’est le cas, je me fais une joie de le dire à qui le voudra!

Maintenant que je suis maman, je trouve que mon fils est vachement en avance sur les autres enfants. J’adore me la péter (oui me la péter, il n’y pas d’autres mots), moi qui détestait les parents qui le faisaient, avec mon Zarico qui connaît l’aboiement, le rugissement, le meuglement (ouai je vais tout énumérer pour que tu vois que mon fils « il est vachement en avance »). Attends c’est super dur de faire ces cris là! Il n’a que 16 mois quoi!
Je dois dire aussi qu’il a déjà plein de mots à son vocabulaire (je te les énumère? Non, j’arrête, je ne voudrais pas que tu aies des complexes…).
Le summum (et là j’ai eu l’objectivité de le reconnaître), et je l’avoue avec honte, j’ai failli chialer de joie quand Zarico a fait caca pour la première fois dans son pot… Oui mais bon, il n’a que 16 mois, c’est très très précoce pour un enfant de 16 mois! J’ai aussi versé quand il s’est mis debout pour la première fois, quand il a éclaté de rire, quand il a commencé à envoyer des bisous ou quand il a marché…

Maintenant que je suis maman, je n’ai pas été au cinéma depuis « Bienvenue chez les Ch’tis » et ma dernière soirée entre filles remonte à… à…. Euh… Quand je n’avais pas encore de poils sous les bras?! Oui, mais tu comprends, j’ai une bonne excuse et en toute objectivité, Zarico a besoin de sa maman, et puis je suis un peu fatiguée tu vois, tu ne sais pas ce que c’est toi… Non, on n’a qu’à faire une soirée « poseyyy » à l’appartement!

Maintenant que je suis maman, je suis au bord de la demande de la Légion d’Honneur pour mon Zarico parce qu’il sort des courbes de taille. « Ouai, il est très grand pour son âge, tu vôa? Il sort des courbes quôa! Il a la taille d’un enfant de deux ans, tu vôa? » :  so ridicule… Le pire c’est que je le sais, mais je ne peux pas m’en empêcher! Et si tu interroges mon entourage, tu verras qu’ils sont tous au courant sans exception…
A l’inverse, je suis très inquiète et au bord de la dépression nerveuse parce qu’il est trop maigre… Contrairement à sa maman aux allures de Knacki ball, Zarico tient du cure-dent!

Maintenant que je suis maman, je suis capable de débourser la quasi totalité d’une paie en fringue pour mon loustique, pour la dernière poussette so pratique, pour le porte bébé physiologique en vogue et hyper super bien qu’il me faut absolument sinon je vais mourir.

Maintenant que je suis maman, je suis capable d’aller farfouiller dans les trous de nez d’un autre être humain parce que je n’ai pas de mouchoirs, et je ne trouve même pas ça crade! Puis après tout c’est mignon un Zarico plein de morve séché? Nan? T’es sûr?

Maintenant que je suis maman, je suis devenue blogueuse…

Maintenant que je suis maman, je suis hyper fière de mon fils, au risque d’être absolument ridicule, pour tout et pour n’importe quoi pour peu que ça émane de ce petit être, et le pire?
En toute objectivité?
Je m’en bats le jambon!!!

Publicités

8 commentaires sur « Cette femme objective que je ne suis plus… »

  1. keep cool 🙂 pareil! un ami m’a dit un jour alors que j’étais encore dans la phase « objective » : < tu verras, avant on a des principes, après on a des enfants" 🙂

  2. hahahahahahahahaha!!! je suis pas du tout comme ça non!! et sinon je t’ai dit qu’alaia passait son galop 1? a 5 ans quoi!! t’imagines? non je vois bien que non…
    ^^

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s