Publié dans Papotage

Nos vacances en famille 2.0.

Cette année, j’allais en Vendée pour la 26 ème fois (enfin, 27 si on compte la fois où j’étais dans le ventre de Mamithie), et encore une fois, ce fût des vacances de rêve!

Cette fois-ci, les vacances familiales ont pris une toute nouvelle dimension, une dimension très particulière. Et ces vacances là, elles resteront à jamais gravées dans ma mémoire.

C’est la deuxième année que Zarico (enfin, 3 si on compte la fois où il était dans mon ventre, bon ok je suis relou) vient avec nous en Vendée mais c’est la toute première fois qu’il la voit avec ses grands yeux d’enfant, son regard de petit aventurier et ses envies de petit explorateur.
Autant dire qu’il s’en est donné à cœur joie et de le voir heureux m’a rendue deux fois plus heureuse que d’habitude quand je suis là-bas (oui je te préviens cet article est plein de cœur, de love et de chamallow, le tout gentiment saupoudré de sable par Zarico).

Ce que j’aime quand nous allons en Vendée, M’sieur Stache, mes parents, mes grands-parents, ma sœur, Titi et moi, c’est la douceur de vivre qui y règne, tout le monde prend son temps, les horloges s’arrêtent, et l’on oublie le temps de quelques semaines les tumultes du reste de l’année. On prend le temps de se parler, on prend le temps de rire, de se balader, de se reposer, de manger (miam) et surtout de profiter les uns des autres.

Mais ce que j’apprécie encore plus maintenant, c’est que Zarico puisse en profiter, et de voir à quel point il était heureux là-bas n’a fait que renforcer mon amour pour ce lieu si particulier à mes yeux…
J’ai toujours eu hâte de pouvoir faire des enfants et de pouvoir leur faire découvrir ce lieu si cher au cœur de ma famille mais jamais je n’aurais pu imaginer que ça me procurerait autant de joie. Le genre de petit bonheur tout simple qui te remplit et te booste pour une année entière…

Notre petit Zasticot déjà branché sur Duracel en temps normal, est passé à la vitesse supérieure pendant les vacances, il faut dire aussi que les papys et mamies étaient là pour le choyer et l’encourager dans l’enchaînement de bêtises.

C’est donc un Zarico plein d’énergie qui découvert avec enthousiasme, un autre mode de vie. Un mode de vie à la « hippie » où l’on vit dehors la plus part du temps, qu’il pleuve ou qu’il fasse grand soleil, où la maison n’est pas rangée et nettoyée tous les jours, où maman ne râle pas parce qu’il rentre avec ses chaussures crottées ou parce qu’il a de la terre plein les mains, un mode de vie où il a pu grignoter du pain ou des fruits à longueur de journée sans que papa ne dise quelque chose, où il pouvait rester avec un tee-shirt maculé de tâches sans que maman ne s’empresse de le changer… Bref, je crois bien qu’il a pu à son tour découvrir le paradis des enfants, la Vendée, l’endroit de tout les possibles!

La Vendée, c’est se réveiller le matin avec la douce odeur du café qui règne dans la location (ou aussi parce que c’est supra mal isolé et que dès que quelqu’un respire un peu trop fort, ça réveille toute la maisonnée), ce sont les départs pour les marchés aux alentours, des rendez-vous que l’on ne raterait pour rien au monde (même si l’on connaît ces marchés sur le bout des doigts et que l’on sait exactement où se situe tel ou tel maraîchers), c’est aller à la plage, toujours la même depuis toujours (même si des monsieur se trimbale le petit bout à l’air), c’est manger encore et toujours (même si ça me refait prendre 4 kg bourdel), c’est se balader dans les marais, pic-niquer à l’ombre des pins, ce sont les parties de 421 avec Papyben (le roi de la triche)… Des choses toutes simples en soi mais que je ne raterai pour rien au monde, et je sens que le Zarico prend le même chemin (bon ok, il a 16 mois, mais il avait l’air triste de partir quand même!).

Au fil des jours, nous avons fait découvrir à notre mini Stache émerveillé, tout ces petites choses qui ont pu ou peuvent (ouai, on est resté gamin et alors?) nous rendre heureux quand nous sommes là-bas tout simplement parce que je rêve secrètement de lui refiler le syndrome de l’addiction à la Vendée (très très contagieux).

Je te laisse découvrir nos vacances au gré de quelques clichés ces jolis moments partagés en famille, tellement plus parlant que des flots de mots!
( Comment ça c’est trop tard?)

PicsArt_1408984612060

La nature à l’état pur (genre comme pour la pub de lait)

PicsArt_1408984380919

Après plusieurs jours de pluie battante nous avons décidé d’étendre le bébé pour le faire sécher… Succès garanti auprès des services sociaux…

PicsArt_1408984115172

La Vendée c’est aussi renouer avec le portage abandonné bien malgré moi pour cause de dos en compote! Un vrai bonheur d’aller à la plage avec Zarico dans le dos qui se démène (démembre?) pour apercevoir l’eau!

PicsArt_1408983811277

Zarico a découvert les joies du pique-nique : pâté, fromage, carottes râpées tout est passé par sa bouche! Rien de mieux pour faire découvrir de nouvelles saveurs à bébé! Eclats de rire et régal garantis!

PicsArt_1408983612452

PicsArt_1408983195428

Zarico et le sable…
Une grande histoire d’amour : dans la bouche, dans les yeux, dans le nez ou encore dans le soutien gorge de maman! Monsieur s’est bien marré avec! A chaque arrivée on lui creusait un trou et il y passait l’après-midi complète!
La plage a été une véritable découverte pour lui et un lieu de liberté totale!

PicsArt_1408123572362

Petite sieste dans les dunes à l’abri du vent…

PicsArt_1408123174877

Au gré de nos balades dans le marais Breton-Vendéen, Zarico a pu découvrir de jolies bêbêtes!

PicsArt_1408123379468

A l’abri des pins…

PicsArt_1408025707911

Les vacances c’est bien, mais ça fatigue!

Publicités

2 commentaires sur « Nos vacances en famille 2.0. »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s