Publié dans Humeurs

Mumcha et le maternage aproximal

Dans le monde d’aujourd’hui tout n’est que pression. N’importe quoi que tu fasses, c’est mal ou pas assez ou alors il faudrait que tu le fasses autrement.

Ça passe par tout : la bouffe, le poids, le travail, le rythme de vie, tout absolument tout est toujours jugé ou pris en considération.

Lorsque tu deviens parent?

C’est pareil mais en pire. Parce que dès lors que la petite graine est plantée, on ne te juge plus seulement toi! Non! Non! On trouvera également bon de juger ton rôle de mère/père, ton enfant (autant dire la prolongation de toi-même) et ta façon de te comporter avec lui.
Là encore, tout sera bon à commenter : ta façon de faire, de lui changer la couche, d’utiliser tel ou tel produit, tel ou tel lait, d’allaiter ou non, la façon dont tu l’éduques, dont tu l’éveilles. Et pire encore, on trouvera également bon de juger ta façon d’être mère!

AVERTISSEMENT : ce billet est, comme d’habitude, à prendre au second degré et ne veut en aucun porter atteinte à telle ou telle maman. Tout fait proche de la réalité n’est que pure fiction (si, si c’est vrai!). Il n’appelle pas non plus à la polémique (quoique… Mouahahah! Non je déconne!).

A partir du moment où je suis devenue maman, je me suis sans cesse sentie jugée par d’autres mamans qui m’ont réellement mises la pression.

Je veux parler des mamans qui pratique le « Maternage Proximal » pur et dur…

Alors, déjà, ce mot à la base me gêne.

Tout le monde materne son enfant, toi, elle là-bas, elle aussi et moi.
Certe, chacune a sa façon de materner mais chacune le fait à sa manière et aime son enfant tout autant que la Maman qui va pratiquer le « Maternage Proximal ».
Quant au proximal justement…. Comme dirait un célèbre Youtubeur « POURQUOI? ». Toute mère est proche de son enfant non? (Enfin je dis ça, je dis rien, hein!).

Je me prends peut être un peu la tête à jouer sur les mots me diras-tu, mais je n’arrive pas à comprendre cette expression qui me gêne profondément…

Voyons vois ce qu’on entend exactement par « Maternage Proximal » : « L’attachement entre les parents et le nouveau-né ne se fait pas « comme ça », et il est important de mettre en place différentes pratiques pour créer ce lien en sécurisant le bébé au maximum, en respectant son rythme et en évitant tout stress inutile aux parents. Ces pratiques sont naturelles et millénaires : allaitement, peau à peau, portage, cododo… Elles ont été en partie abandonnées par nos sociétés occidentales dans les années 70 pour  « libérer la femme » mais reviennent en force en ce début du 21° siècle tant elles semblent bonnes pour les parents et les enfants, et facilitent la vie… » ( Source : http://www.ecoloinfo.com/article complet ici).

Bien, bien, bien…

Je vais te donner un exemple tout bête, voire même ridicule et qui fera sans doute bondir quelques maternantes (n’oubliez pas que c’est du second degré hein!) : je n’ai jamais dormi avec mes parents, ma mère ne m’a jamais allaitée, je n’ai pas non plus été portée. Mais je vous jure, sur les Saintes Lois des Relations Mère/Fille que tu ne peux pas avoir plus fusionnelle que la relation que j’ai avec Mamithie (n’importe qui te le confirmera!).

Bref, tous les articles que j’ai pu lire sur le Maternage Proximal durant ma grossesse m’ont foutu la pression, une grosse pression même, au point que moi qui ne voulait ABSOLUMENT pas allaiter, je m’en étais rendue à le vouloir malgré moi. Les questions ont fusé car ce n’était pas du tout la vision que j’avais de la maternité ou que je souhaitais, et je m’imaginais déjà en mauvaise mère, ne s’occupant pas correctement de son enfant. Comment n’avais-je pas pu penser à ça? Pourquoi ces préceptes ne m’attiraient pas, alors que, dans tous les forums que j’avais pu parcourir, il ne semblait pas il y avoir d’autres alternatives?

Je me suis tellement mise la pression à vouloir être parfaite et, disons le objectivement, « maternante » lorsque Zarico est arrivé que je me suis retrouvée au bord de la dépression.

A vouloir être quelqu’un que je ne voulais pas être, à vouloir faire ce que je ne voulais pas faire -bien que M’sieur Stache avait mis des barrières (Merci à lui, je crois que je ne le remercierai jamais assez d’ailleurs)- à vouloir suivre des préceptes qui n’étaient pas les miens, que je me suis enfoncée dans les abîmes de la maman Pas-bien-dans-sa-peau…

A vouloir une relation parfaite avec mon bébé, je me suis coupée de tout. Beaucoup me l’ont dit « tu fais bloc avec Zarico. On ne peut plus rien te dire, on ne peut plus rien faire avec toi. Tu ne communiques plus du tout? »

Mais qu’est-ce qu’il m’était arrivé? Petit à petit je sombrais en me taisant toujours un peu plus, en faisant mine et en tentant de garder la tête haute. Puis un jour, la fois de trop est arrivé et j’ai fait un burn-out.

Grâce à Mamithie (tiens! La revoilà!), Tinou la Marraine, mes amies et quelques super copines de la Blogo, j’ai remis le nez à la surface et je suis devenue la maman que je voulais être : une maman très présente, câline, attentionné, présente et également autoritaire, mais aussi et surtout une femme, une amie, une sœur et une fille.

PicsArt_1392755027341

Depuis je fais comme JE l’entends, JE fais avec MES propres préceptes car après tout qui est le plus à même d’élever, de chérir et d’éduquer son enfant que soi-même?

J’ai réussi à faire fie des quand dira-t-on, du maternage proximal, de l’éducation sans le « non » ou sans le « tu » et de tout autre précepte qui selon moi n’ont fait que me mettre la pression inutilement :
* Je n’ai pas allaité Zarico parce que je n’ai pas pu,
* Je n’ai pas pratiqué le cododo car je pense que chacun doit être à sa place et que, vu mon poids, Zarico n’aurait aucune chance si je roulais par mégarde sur lui,
* Je pratique le portage quand je le peux mais sinon je n’ai pas honte de prendre la poussette,
* Je dis « NON » à Zarico sans craintes parce que même si je ne le faisais, un jour ou l’autre il y sera confronté et mieux vaut que ça commence par sa maman,
* Je lui dis « TU » parce que je ne peux pas, je ne sais pas tourner mes phrases 150 ans dans ma tête avant de parler. Je suis impulsive, c’est mon caractère,
* Il m’arrive d’hausser le ton, je m’en veux, oui c’est vrai, mais je ne me flagelle pas non plus, après tout je suis humaine,
* Mais surtout j’aime mon bébé plus que tout et, tous les jours de ma vie, je lui montre un maximum!

Je pense que chacun doit faire à sa manière et je pense surtout qu’il faut respecter l’éducation que chaque parent donne à son enfant, tant qu’elle est respectueuse de celui-ci. Tout comme je pense que personne n’est à même de dire à tel ou tel parent que ce qu’il fait n’est pas juste et qu’il devrait faire comme-ci ou comme-ça. Je ne pense pas non plus qu’un enfant se sentira moins aimé s’il n’a pas dormi dans le lit parental jusqu’à ses 10 ans, ni qu’il n’ait été allaité, ni qu’il n’ait été porté. Zarico n’a jamais été allaité et n’a jamais dormi avec nous, mais je peux t’assurer que nous sommes plus que proche (même qu’il pleure quand je le dépose le matin, c’est un signe ça? Comment ça non?).

Je ne critique bien sûr pas les « maternantes », qui, elles se sentent bien dans leur peau. Je ne suis juste pas à l’aise avec cette façon de penser. Et n’en déplaisent à certaine, j’avais besoin d’en parler!

J’ai eu à discuter avec plusieurs de ces mamans, peut-être ne suis-je pas tombée sur les bonnes… Je me suis très souvent faite incendiée parce que je n’étais pas d’accord avec elle, celles-ci pensant que c’était LA bonne méthode et puis c’est tout. J’en ai aussi rencontré des très ouvertes, gentilles et douces qui ont tout de suite compris que ce n’était pas du tout mon trip. On en a discuté, et elles ont respecté mon point de vue tout autant que j’ai respecté le leur!

 

Publicités

14 commentaires sur « Mumcha et le maternage aproximal »

  1. Je bois tes paroles 😉
    Tu as tout à fait raison, et je trouve qu’appartenir à un groupe de mères avec des préceptes. .. c’est du grand n importe quoi !
    Chacun sa manière d être mère !!!

    1. Merci ma Poule 😉
      J’avais très peur d’écrire cet article, justement parce que j’avais peur d’attirer les foudres de ces mamans.. Mais bon, j’ai décidé d’avoir un blog pour dire ce que je pense!

      1. Ton sujet est très bien écrit et il ne porte atteinte à personne.
        Je suis moi même une maman « très maternante » allaitement « long », pas trop de « non », je discute avec mon tit Kiki, lui explique les choses et ne le gronde jamais… Mais, mais, mais uniquement parce que je suis comme ça et certainement pas parce que j’ai lu quoi que ce soit qui dise que c’est mieux ou moins bien !
        Je suis tout à fait d’accord avec toi et on ne « choisit » pas une façon d’être, on EST !!!

      2. Merci Lovely! Si toutes les maternantes étaient comme toi et plus ouvertes sur le dialogue, je pense que les choses avanceraient davantage!

        Ici aussi on explique beaucoup, on parle, on répète… Mais, comment dire… Zarico est du genre TRÈS têtu donc le non et le haussement de ton sont parfois indispensables pour sa propre sécurité dirons-nous!

  2. Moi aussi j’ai du mal avec le terme « maternage proximal » que je pratique pourtant plus ou moins… Je trouve dommage qu’on mette tout dans des catégories, ça ne fait qu’engranger des tensions et des dualités. Comme tu le dis, chaque maman materne à sa façon, et je suis persuadée que la seule méthode qui marche, c’est celle où la maman se sent bien. J’ai allaité parce que je ne me voyais pas faire autrement, j’ai toujours voulu porter mon bébé, mais je suis contre un allaitement « forcé » qui rendrait triste la maman et donc son bébé. Je trouve dommage que certaines personnes pensent avoir la science infuse en pensant que leur façon d’élever leur enfant est forcément la seule et unique qui est la bonne. Élever son enfant ne doit pas être une suite de corvées ou de tâches imposées, mais du bonheur au quotidien. Un enfant ne peut pas être heureux si ses parents ne le sont pas… En bref : je suis d’accord avec toi, et pourtant je suis « maternante » !

    1. Ah ça fait plaisir de lire un tel commentaire. tout comme toi je trouve que les cases sont fatigantes. Le pire c’est que bien souvent ce sont les pratiquants eux-même qui rentrent dans ces cases et les maintiennent fermées à toute communication ou discussion! C’est dommage je trouve!

  3. j suis TELLEMENT d accord avec toi !! les maternantes sont bien gentilles sur le principe mais j ai pas dut tomber sur les bonnes non plus … leur methode épicétou, a moi cela ne me va pas ..
    la methode du TU , celle de non etc etc … impossible a gerer avec 6 nains !! oui je pratique en partie montessori sur des principes mais je suis pas d accord avec toi …
    je fais tout a ma sauce, mes nains connaissent la frustration ( ben oui on ne peut pas tout avoir dans la vie ) connaissent le non aussi , souvent … mais ne sont pas pour autant les plus malheureux et les moins bien eduqués …
    fais comme tu le sens avec zaricot, il n y a pas de bonne ou de mauvaise methode, quoi que tu fasses tu sera critiquer par certaines et admirer par d autres !!!
    le plus important c est que toi et l Homme vous sentiez bien dans l education de zaricot !!

    1. Merci pour tout ce que tu as dit! Ca me conforte dans mon idée, malheureusement je n’ai pas eu, non plus affaire à des gentilles… C’est bête je trouve… Je trouve que pour certaines, les cases sont les cases et c’est dommage!
      idem pour la frustration chez nous! De toute façon je pars du principe que si, nous parents, n’apprenons pas le « non » ou la frustration à nos enfants, lorsqu’ils se retrouveront devant un maître, une maîtresse, un patron,comment fera-t-il?

  4. Tout a fais d’accord
    Y’en a marre qu’on nous dise quoi faire parcequ’on fait c pas comme ca qu’il faut faire… on en entend des vertes et des pas mur!!! Tout le monde se contredis… moi g allaitter ma fille « parceque c mieux pour elle » et bein g pas aimé…et j’ai mis lgt a oser le dire… horreuuuuuur.. mauvaise mere..l. quoiiiii !!!! tu n’aime pas allaiter??? Pour le 2eme g pas pu (pb familial) et les 2me semblent pareil!!!
    Mes enfants n’ont jamais dormi pres de moi… leur respiration m’empeche de dormir!!! Et des fois… ils font pas de bruit…et ca m’empeche de dormir aussi!!! Stress stress…
    Je gronde mes enfants et les puni…
    Je suis contente de les voir partir chez leur pere …et pouvoir faire des trucs…ou rien… sans eux.

    Suis je une mauvaise mere pour autant? Je ne crois pas non…je suis meme sur q non meme!!!
    Mes enfants je les aime…ils le savent… et c tout ce qui compte…

  5. Merci pour cet article.
    Anecdote aussi de ma part, j’allaite avec un bout de sein en silicone, … eh bien beaucoup de remarque du genre, c’est chimique, tu n’as pas le contact, ça gène ta production de lait … jusqu’à « c’est pour ça que ta fille ne grossit pas assez ».
    Et puis 1 jour, je lis qu’il y a les Ayatollah de l’allaitement, … et ma maman m’a dit de faire confiance à ma fille, qui gazouille, sourit, etc … Alors je dis BASTA, arrêtons de culpabiliser les mamans, elles le font assez toutes seules !

    1. Comme je te comprends… Moi si tu savais le nombre de mères pro-allaitement qui ont boycotté mon blog parce que je n’allaitais pas et que je disais que je n’aimais pas ça haut et fort… Je trouve ça dommage que l’on soit toujours jugé et prises pour de mauvaises mères parce qu’on ne fait pas telle ou telle chose!

  6. Je suis entièrement d’accord avec toi. Je trouve stupide de classer les mamans en catégories. De mon côté, j’ai allaité mon lutin non pas par devoir mais juste parce que j’en avais envie. D’ailleurs la question de l’allaitement est restée sans réponse jusqu’à ce que j’accouche. Ensuite, j’ai fais des siestes sur le canape avec mon lutin sur moi pendant ses premiers mois, une fois encore parce que j’aimais ça mais je n’ai jamais fait de cododo la nuit avec lui. Chacun son lit. Enfin j’aime mon enfant plus que tout mais ça ne m’empêche pas de lui dire non, de lui poser des limites, de le gronder et de le mettre au coin quand il dépasse les bornes. A chacun sa façon d’éduquer, à chacun ses principes. Je pense qu’il n’y a que de bonnes mères à partir du moment ou l’on aime son enfant et que l’on fait de son mieux pour l’élever avec les moyens du bord. Félicitations pour ton article. Ça fait du bien de lire des choses comme ça.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s