Publié dans Humeurs

Bilan de l’année 2013 et Résolutions de l’année 2014

Ca y est nous y sommes! Nous voilà en 2014.
Une nouvelle année, de nouvelles résolutions qui ne seront pas tenues comme d’habitude.

Quand je dresse le bilan de 2013, je me dis que 2014 sera certainement beaucoup plus calme.
Parce qu’il faut se le dire, en très bien ou en très mal, 2013 aura changé nos vies à jamais à M’sieur Stache et moi-même!

* 2013, c’est un déménagement en urgence, enceinte de 7 mois, parce que la « maison » dans laquelle nous vivions avait pour rêve secret de devenir une piscine géante quand elle serait grande et que c’était en train de se réaliser… Un déménagement donc, en speed, mais qui nous a permis d’avoir notre petit nid douillet dans lequel on se sent si bien et dans lequel notre famille se sent en sécurité.

* En parlant du Zasticot, 2013, c’est bien évidemment le plus beau moment de ma vie : la naissance de mon Trésor. L’année où ma vie a pris tout son sens, où j’ai enfin trouvé le rôle de ma vie dans lequel je me sens si bien!
Mais c’est aussi en 2013, que j’ai vécu mon dernier trimestre de grossesse, celui où je me suis sentie mi-baleine, mi-bibendum, où enfiler des chaussures et se raser ne faisaient plus partie de mon vocabulaire, où les W.C. étaient ma pièce préférée, où j’étais aussi trouée qu’une Junkie… Malgré ça, je dois dire que ça me manque tout ça (Maso est ma deuxième passion!).

* 2013, c’est l’année où nous avons eu notre livret de famille. Ca peut paraître débile mais ce tout petit bouquin compte beaucoup à mes yeux, c’est le machin inutile qui montre que nous sommes une famille.

* 2013, c’est l’année où j’ai trouvé du travail. Je dirai même plus l’année où j’ai commencé à travailler tout court, à avoir un vrai travail et pas un job. Le genre de travail sérieux où on t’appelle « Madame » et où on me sert la main… Bon, ça arrive encore qu’on m’appelle « jeune fille », qu’on demande si je suis la stagiaire et qu’on me lance un regard noir quand je dis que j’ai un marmot lourd de sens, « à ton âge????!!! ».

* 2013, c’est l’année où j’ai fait la connaissance des jesaistout, où j’ai dû apprendre à vivre avec eux, à tenter de garder mon self control avec leurs conseils à deux balles. (Il ne faut pas croire qu’ils se calment au fur et à mesure que bébé grandit, non… C’est pire! « C’est sûrement à cause des dents ça… »)On a donc appris, à regarder, à sourire, et à ne rien dire, même si dans nos têtes, les insultes fusent, enfin surtout pour ma part. Si il y a bien un truc que j’ai appris cette année, c’est à dompter les Jesaistout. Le secret réside en le silence : ne rien leur dire, acquiescer et ils vous foutent la paix!

* 2013, c’est l’année où j’ai repris la cigarette, et bordel ce qu’elle m’avait manqué celle-là! Le plaisir de s’en griller une avec sa petite soeur en refaisant le monde sur une plage en Vendée… Un bonheur simple qui tue mais un bonheur quand même!

* 2013, c’est l’année où j’ai décidé qu’il fallait que je grandisse un peu mais pas trop… J’ai essayé de me conduire comme une adulte responsable et je suis plutôt contente de moi. Je dois avouer qu’il y avait un gros, un énorme travail même. En devenant parent, c’est sûr, tu te prends une claque de « mûrissage-express » dans la tronche : plus le choix tu dois être responsable, prendre des décisions et être super sérieux en ce qui concerne ta progéniture.
Bon faut pas à titiller non plus, être adulte, c’est chiant, déprimant et trop lourd. Du coup, j’ai quand même gardé mon âme d’enfant et continue(rai) à rire quand on prononce(ra) les mots « pipi » ou « caca » devant moi. Et puis roter en faisant du bruit, il n’y a rien de plus drôle!

* 2013, c’est l’année où j’ai eu la nette impression de m’éloigner de certains de mes amis :  plus les mêmes buts, plus les mêmes priorités… Un fossé de 50,5cm qui s’est creusé et qui parfois me fait encore peur. C’est ça aussi « devenir adulte »…

* 2013, c’est l’année où je me suis enfin lancée dans cette aventure de blog qui me turlupinait depuis le début de ma grossesse mais timidité et manque de confiance oblige, j’ai mis du temps, j’ai hésité, je me suis rétractée…  J’hésitai à écrire, de peur de décevoir.
Oui mais voilà, écrire, j’adore ça, j’en ai même besoin pour exorciser mes craintes et mes angoisses de mamans un peu isolée, même si maintenant j’ai des supers copines (futures) mamans avec qui je peux exorciser sans concessions!

* Et puis, 2013, c’est aussi l’année où j’ai perdu quelqu’un qui m’était très cher. J’ai pleuré, beaucoup pleuré. J’ai pleuré parce qu’elle me manque et parce que je l’adorai. J’ai pleuré parce que cette personne ne verra jamais Zarico grandir et ça, ça me fait bien chier.

Voilà, 2013 est terminée et elle a été riche. Je me rends compte à quel point cette année a été importante dans nos vies mais aussi à quel point, tout simplement, notre vie a changé.

Grâce à 2013, la roue a enfin tourné : nous avons un bébé, un bonheur immense, un petit trésor tant attendu parmi nous et ça, ça n’a pas de prix.

Alors, oui 2013 a aussi eu son lot de couilles mais face à tout ce bonheur, ça ne peut pas rivaliser!!!

PicsArt_1389035663087

Nous voilà en donc 2014, et pour la première fois de ma vie, je me rends compte que je n’ai envie de rien de spécial, que je ne souhaite rien avoir de plus, tout simplement parce que je suis heureuse et comblée -instant cucul, tadaaaaa-.

Oui bien sûr, il y a bien deux trois trucs qui me feraient plaisir comme :

* perdre enfin mes kilos de grossesse… (faut pas rêver, j’aime trop la bonne bouffe comme tu peux le voir ici, ici et ici). Si je ne dois retenir qu’une résolution ça sera celle-là parce que je sais très bien que je ne la tiendrai pas!

* faire plus de balades avec mon Zarico et me la jouer façon mèreparfaitetotalementdanslecoup, mais bon pour ça faut que je parvienne à me soigner d’une grosse feignardise aiguë et je vous l’avoue j’ai du mal à m’en dépêtrer même si je suis en bonne voie de guérison. En attendant, je préfère jouer au chaud avec le Zasticot (beaucoup moins fatigant pour mes muscles).

* être plus patiente (là, faut vraiment pas rêver non plus, mais n’oublions pas que ce sont des résolutions, et que les résolutions on ne les tient jamais sinon ce ne sont pas des résolutions).

* continuer à élever mon fils comme je l’entends, sans écouter ce qu’on me dit, sans que l’on réussisse à me faire culpabiliser parce que  je n’allaite pas, que je ne le torche pas avec de la crotte de vache bio ni que je le lange dans des couches en poils de cul de singes élevés sans OGM.
En gros, être toujours aussi présente pour mon Zarico et faire encore et toujours de mon mieux pour qu’il soit heureux. Je ne suis pas sure, sure, mais je pense que je m’en sors pas trop mal, il a plus tôt l’air heureux et en bonne santé.

En tout cas je tenais à vous souhaiter une merveilleuse année, qu’elle soit aussi heureuse et pleine de bonheur comme l’a pu être 2013 pour nous! 
En espérant que vous continuerez à suivre les folles aventures de la famille Stache et que vous nous rejoindrez en nombre sur Facebook (en espérant également qu’on arrive à la centaine de fans pour que je puisse lancer un super concours!)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s