Publié dans Papotage

C’est reparti pour un tour… PART.1

C’est la rentrée, du coup le blog c’est fait tout beau et est prêt à vous accueillir de plus en plus nombreux!

Et voilà, le moment tant redouté est arrivé… C’est la rentrée!

Finie la vie de hippie avec Zarico et M’sieur Stache, 24/24h ensembles, collés! Sans foie, ni lois, nous vivions au jour le jour, au gré du vent nous avancions, suivant le soleil couchant marchant nus pieds dans des champs de fleurs… (Quoi? Comment ça j’en fais trop?)

Il est temps reprendre le train-train quotidien.

Allez, hop! On se redonne des horaires décentes, on évite de sortir dans la semaine (c’est déjà mal barré), et surtout, surtout on cale le bébé… Oui parce que mon Zarico il dort tellement que je dois le décaler pour qu’il puisse manger à des heures plus « conventionnelles ». Soit disant que manger son petit pot de légumes à 17h ça ne se fait pas chez le commun des Mortels!

Je l’aimais bien notre vie de vacanciers, mais malheureusement il faut rempiler!

Cette année va sonner comme une année particulière, car tout comme ces deux dernières années, elle sera nouvelle en expériences. Il va falloir trouver un emploi et abandonner son bébé!
Bien sûr que j’ai envie de travailler, bien sûr que je ne suis pas faite pour rester à la maison et attendre l’époux chéri tel le Messie!
Mais j’avoue que de devoir laisser mon tout petit me fend le cœur… Tellement peur que ça passe encore plus vite, tellement peur de ne pas le voir grandir ou faire ses premiers pas, peur qu’il se sente abandonner, peur qu’il ne m’aime plus. J’ai tellement trimé pour l’avoir ce trésor que je veux être là à chaque instant de sa vie!

Vous l’aurez donc compris, je suis dans une période Docteur Jekyll et Mister Hyde, ou la fille qui ne sait pas ce qu’elle veut pour changer un peu!
Ca se bouscule un peut trop à mon goût dans le ciboulot et je suis pommée…

Y a au moins une chose qui me rassure, c’est que j’arrive à me séparer un peu de Zarico dans la journée et que je ressens de moins en moins le sentiment d’être la pire mère de tout les temps. Par contre, toute la journée et ce toute la semaine, là je ne sais pas…

Enfin, j’dis ça, je m’emballe… Je l’ai pas encore trouvé mon job de rêve!
Ouai, parce qu’avant tout ça, il faut que j’envoie dix mille CV et lettre de motivation mais aussi que je vois Marcel Boulot avec qui j’ai rendez-vous jeudi. Ce bon vieux Marcel qui me va dire à coup sûr « Oula… Avec ces études là, je vais pas pouvoir faire grand chose pour vous, à part peut être une formation pour apprendre à rédiger un CV ». Ouuuuuuah, mais c’est trop bien! C’est justement ce que je rêvais de faire. Pas vous?
Le soucis quand tu fais des études « passions » c’est que tu n’as pas toujours le job à la clef, et dans mon cas, c’est tout à fait le cas!
« Allez-y! Faites des études » qu’ils disaient! Oui c’est ça! Fais des études dans le milieu culturel dans un pays en crise (encore une grande marque d’intelligence à la Mumcha)! Tape-toi cinq années d’études et un mémoire de 300 pages pour des queues de cerises, c’est tellement marrant!
Et le soucis quand tu as trop d’années d’études, c’est comme lorsque tu n’en as pas faites assez, la moitié des portes se ferment, alors pour peu que tu aies fait des études trop « enfermées dans un carcan », c’est juste mort!

Voilà, c’est parti, c’est la rentrée, et maintenant faut travailler…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s